Mercredi 11 octobre 2017 (REF20171011.OB743)

- La capture provisoire de 302 princesses représente déjà le nouveau record de la production de sexuées. J’en ai repéré d’autres : 14 en N3 et une dizaine en N1.2. Cela ne signifie pas que celles-ci seront encore toutes piégées et extraites de la fourmilière avant que les ouvrières ne programment leurs destructions. Il est aussi peu probablement qu’un essaimage soit encore planifié : la chasse contente (plusieurs fois par jours) que j’aie entreprise, qui implique toujours la suppression temporaire des caches ne favorisera certainement pas un hypothétique vol nuptial (paniques répétitives). L’année prochaine, si la présence de sexuées est encore d’actualité, je n’interviens plus.

3625_20171011   3626_20171011

3627_20171011