Mercredi 03 octobre 2018 (REF20181003.OB790).

- Les changements brusquent de la température de ses derniers jours ont troublé quelque peu ma colonie. Plus contrariante, elle cause dans les nids en plâtre et même en C1, des condensations assez importantes qui occasionnent de la buée et ne me permettent plus la photographie de l’ensemble des lieux. Toutefois, ce désagrément permet de ne plus humidifier les nids, un avantage certain.
- Les sexuées, tout spécialement la nuit, circulent en grand nombre dans entièreté de la fourmilière : ceci implique un passage obligatoire par le module C2, ce qui aurait pu me donner l’opportunité dans capturé une quantité très importante. Cette année, j’ai décidé de ne plus troublé ma colonie par des interventions inutiles afin de sauf garder un éventuel essaimage. Les mâles font de rares apparitions et je me demande parfois si leurs nombres ne diminuent pas et que les survivants rendront l’âme avant un éventuel essaimage. Aucun signe d’excitation n’est à observer actuellement, bien au contraire (21°). J’ai failli capturer une nouvelle princesse désailée : dépourvue de ses ailes la capture est assez délicate, je craignais de la blesser (pince à épiler).

                         Nid N3

3909_20181003   3910_20181003

3911_20181003   3909_20181003

                          Nid N1

3913_20181003  3914_20181003

3915_20181003   3916_20181003