Lundi 08 octobre 2018 (REF20181008.OB791).

- Le week-end dernier, j’ai effectué quelques adaptations afin de stimuler un essaimage. Ceci consiste à humidifier les espaces remplis de terre (A1 / A2). Un demi-litre par module (hé oui !!!) et les grilles (anti-évasion) furent également badigeonnés d’eau. Cela diminue aération correcte des lieux et une augmentation plus importante de la température lors des journées ensoleillées (plus proche d’un temps orageux en pleine nature). Dès le lendemain, une sortie de quelques mâles fut observée (pas une seule princesse). Je n’étais donc pas très étonné d’apprendre (MyrmécoF…) que des essaimages furent enregistrés dans le Sud. Chaque année, malgré une distance de 1000 km qui nous sépare les essaimages ou du moins les tentatives d’essaimage en captivité se produisent pratiquement les mêmes jours.

3917_20181009 3918_20181009

3919_20181009 3920_20181009

3921_20181009  3922_20181009