Mercredi 20 octobre 2018 (REF20181020.OB795).

- Les sexuées poursuivent leurs va-et-vient dans les tubes de connexions : une pratiquement toutes les 10 secondes en T23. Ces aller et venue confirment qu’elles ne s’orientent toujours pas dans un module de terre afin de s’y loger provisoirement pour y effectuer une tentative d’essaimage. Toutefois, après quelques pulvérisations d’eau, je retrouve par la suite uniquement des mâles alors qu’ils sont en infériorité numérique (comportement observé en pleine nature). Plus inquiétant, j’ai observé le transport de quelques cadavres de mâles qui pourrait annoncer la fin de vie de ceux-ci sans inclure qu’ils ont été exécutés sans être dévorés. Moins probable, décès suite à un accouplement !!!
La météo annonce bientôt la fin proche des beaux jours, je ne m’attends donc plus à observer un essaimage. La chasse aux femelles sera programmée dès la disparition totale des mâles ce qui, je crois, ne tardera pas. Probablement attaqué par les ouvrières, j’ai repéré une princesse désailée à 30%.

3941_20181020  3938_20181020

3939_20181020  3940_20181020