Vendredi 14  février 2020 (REF20200214.OB865)

-  J’entame le réveil printanier…la procédure sera identique aux années précédentes : inutile de s’y attarder. J’ouvre la porte de la chambre qui contient la fourmilière afin qu’elle profite de la chaleur des chambres avoisinantes. Une fois encore, la colonie n’a subi aucune hivernation franche (ce fut ainsi depuis l’achat de la reine, +/- 16° cette année). Il est donc peu probable que la diapause soit indispensable ou de première nécessité pour l’espèce « Barbarus ». Un léger ralentissement des activités fut observé et la reine n’a pas cessé de pondre. Selon les images précédentes, elle me semble être assez importante. La capture rapide des princesses en aura probablement été la cause première. Pas facile d’apporter quelques photos pour agrémenter le sujet et que dire de plus.

4242_20200214  4244_20200214